Syndicat SUD-AFP (Union syndicale SUD Culture & Médias Solidaires)

Accueil > Communiqués SUD-AFP > L’affaire "Média9" : ni vainqueurs, ni vaincus

L’affaire "Média9" : ni vainqueurs, ni vaincus

lundi 19 septembre 2011

Le point de la situation, après la forte mobilisation du personnel pour défendre l’indépendance de l’AFP, et le succès de la Motion de défiance à l’encontre du PDG.

PDF - 112.1 ko

Certes, Emmanuel Hoog n’a pas répondu à la demande du personnel de retirer son soutien à la proposition de loi (PPL) Legendre. Mais la « réforme de la gouvernance », encore récemment présentée comme priorité numéro un, n’a même pas été évoquée lors du CA du 15 septembre ; elle n’est plus d’une actualité brûlante.

Quant à l’enquête de Bruxelles, ultime argument pour souligner la prétendue urgence d’une réforme du Statut, le CA a voté une déclaration qui donne satisfaction au PDG, le confirmant comme maître d’œuvre des démarches à entreprendre, mais en précisant que celles-ci « doivent se faire dans la plus étroite concertation avec le personnel de l’Agence. »

Le texte de la PPL a désormais peu de chances d’être inscrit à l’ordre du jour du Parlement. Cependant, M. Hoog et ses alliés sont capables de revenir à la charge à tout moment, pour tenter de faire passer le contenu de ce projet par d’autres moyens.

Prochaine étape, mardi 20 septembre : l’audition de l’Intersyndicale devant la Commission des affaires Culturelles de l’Assemblée nationale.

Selon l’invitation à cette audition, celle-ci a lieu dans le cadre de la préparation de la loi de finances 2012. Intitulé : « Quelles réformes pour l’AFP ? ». Jusqu’à preuve du contraire, le Contrat d’objectifs et de moyens (COM), qui définit la participation de l’État au financement de l’AFP, court de 2009 à 2013. Par conséquent, le représentant SUD exprimera sa surprise de voir introduite l’éventuelle réforme de l’AFP dans le projet de loi sur le Budget 2012 de l’État. Gare aux « cavaliers législatifs » (dispositions n’ayant rien à voir avec l’objet de la loi), surtout juste avant les élections de 2012 !

Étape suivante, jeudi 22 septembre : la réunion du Comité d’entreprise.

A l’ordre du jour, un point sur la « situation de l’entreprise après le CE extraordinaire du 2 septembre » (consacré à la PPL Legendre et à l’affaire Hoog-Média9). Ensuite, le PDG propose aux syndicats « à partir du 28 septembre » un « cycle de réunions de concertation dans la perspective d’étudier les réponses à apporter aux interrogations de la Commission européenne et d’anticiper l’évolution de la gouvernance de l’Agence à terme ».

SUD lui dira qu’il devra radicalement changer de méthode. Il devra nous fournir un certain nombre de documents, surtout l’échange de lettres entre le gouvernement et la Commission de Bruxelles. Ce dossier soulève des questions de fond qui nécessitent un débat approfondi et loyal, dans un climat serein. SUD est prêt à y contribuer, mais appellera le personnel à se remobiliser si cette condition n’est pas respectée.

Vidéo-surveillance

Le CE du 22 abordera aussi le point suivant : « Déclaration du système de vidéo-surveillance au siège de l’AFP : avis du CE ».

La première phase du projet consiste à installer 40 caméras de « vidéo-protection » au siège et 29 autres rue Vivienne. La 2e phase prévoit 80 caméras supplémentaires. Le document transmis aux représentants du personnel fournit des informations techniques mais ne permet nullement de connaître toutes les implications de ce projet, y compris les conséquences humaines et sociales (réduction du nombre de vigiles ?) et son coût.

Négociations tous azimuts

Autres points à l’ordre du jour du CE : poursuite de l’information sur la mise en place du nouveau système rédactionnel Iris, la présentation du rapport annuel du Médecin du travail et le rapport sur la situation comparée des femmes et des hommes en 2010.

Par ailleurs, la Direction a fixé le calendrier de six négociations. La NAO (négociation annuelle obligatoire) essentiellement consacrée aux salaires, reprend le mercredi 21 septembre.
Début des autres négociations :

  • Prévoyance, le mercredi 28 septembre
  • Conditions d’expatriation, le vendredi 30 septembre
  • Minimum garanti des pigistes texte, le 5 octobre
  • Droits d’auteur, le vendredi 7 octobre
  • Métiers des ouvriers des transmissions, le mercredi 2 novembre.

On notera que ce calendrier surchargé ne correspond pas forcément aux attentes du personnel et ne permet pas de préjuger des résultats. Ainsi, les récentes négociations sur la précarité ont montré que la majorité des précaires sont restés au bord du chemin, sans visibilité pour leur carrière à l’AFP. Alors que l’accord sur les CDD et pigistes était censé donner des réponses claires, le traitement « à la tête du client » continue : certains ont eu des promesses orales d’embauche (parfois assez lointaines), d’autres sont toujours dans l’incertitude totale.

Étrangement, le calendrier de la Direction ne prévoit rien sur le paiement de notre dû concernant les indemnités congés payés, et rien sur le seniors.

SUD étant désormais syndicat représentatif, nous serons dans toutes les négociations et vous informerons au mieux, notamment sur la NAO (salaires), où nous insisterons sur le fait que nous n’avons pas eu d’augmentations générales pour TOUS depuis trois ans. De votre côté, n’hésitez pas à nous contacter et à nous faire part de vos remarques : sudafp@orange.fr

Sous-effectifs

Difficile de trouver des bureaux ou services qui ne sont pas en sous-effectifs. Exception faite du sixième étage, où l’on recrute à tour de bras énarques et autres experts.

Départs et absences non-remplacés, restructurations… Partout, les précaires attendent leur titularisation, et le stress augmente pour tous, d’autant qu’il devient difficile de prendre des jours de RTT sans trouer les tableaux de service. Ce qui n’empêche pas la Direction d’imposer des tâches supplémentaires à des équipes déjà dégarnies.

SUD appelle à refuser toute tâche supplémentaire tant que les problèmes de sous-effectifs ne seront pas réglés ! En cas de pressions, contactez le syndicat de votre choix.

Liens solidaires et citoyens

L’AFP n’est pas seule. Autour de nous, les salariés et citoyens sont confrontés aux mêmes forces rétrogrades et antisociales. Liens intéressants :

  • RFI-MCD : unis contre la fusion-liquidation - Communiqué intersyndical (document au format PDF)
  • Non à la privatisation de 60 Millions de consommateurs ! - Pétition
  • Austérité, dette, ce n’est pas à nous de payer ! Quatre pages de l’Union syndicale SUD-Solidaires.

Derniers jours pour voter

Journalistes, vous avez encore jusqu’au vendredi 23 septembre, 14h (12h GMT), pour choisir vos élus au Comité d’entreprise et à la Délégation du personnel.

Donnez-nous des élus, en votant SUD !

Paris, le lundi 19 septembre 2011 - SUD-AFP (SUD Culture & Médias Solidaires)