SUD-AFP

Solidaires-Unitaires-Démocratiques à l’Agence France-Presse

Accueil > Communiqués SUD-AFP > M. Hoog : « je lance de nouveaux produits en un clin d’oeil » SUD : en avant (...)

M. Hoog : « je lance de nouveaux produits en un clin d’oeil » SUD : en avant pour le « buzz syndical » !

lundi 17 décembre 2012

C’est devenu une fâcheuse habitude sous la présidence d’Emmanuel Hoog : on parle d’abord aux médias à l’extérieur et on « oublie » de consulter au prélable les institutions représentatives du personnel, y compris lorsqu’il s’agit d’évolutions sensibles touchant non seulement aux conditions de travail mais parfois à la nature même de l’AFP.

Nouveau cas particulièrement flagrant : l’annonce lors d’une conférence de presse le 28 novembre de "nouveaux produits" à destination des clients français n’a non seulement pas été précédée de la nécessaire concertation avec vos élus ; elle n’a même pas été discutée avec les journalistes directement concernés par la fabrication des produits en question !

Autant dire que le lancement de « La journée en un coup d’oeil », « le buzz », « l’homme (ou femme) de la journée », etc. ne s’est pas fait dans la bonne humeur. SUD a tenu à protester énergiquement lors du Comité d’entreprise du 13 décembre, dont voici un compte rendu :

Une agence qui s’éloigne de plus en plus de sa mission

Face à un ordre du jour minimaliste, SUD a tenu à poser, en point « préalable », le scandale de ces nouveaux produits. Il tient pour nous en trois points :

  • Contournement du CE et des autres institutions : s’il n’y a plus aucun organe de consultation interne hormis les « groupes de travail » sélectionnés par la hiérarchie et les clans acquis au point de vue de la direction, à quoi bon tenir des élections professionnelles ? Quand l’AFP, régie en principe par un statut d’indépendance unique au monde et par le droit du travail français, cessera-t-elle d’être une zone de non-droit ?
  • Détournement de plus en plus marqué de l’AFP de ses missions historiques. Certains des "produits" annoncés s’inscrivent dans une logique de transformation de l’agence en média comme tous les autres, en éditeur de contenus plus ou moins subjectifs, alors que sa mission d’intérêt général consiste à fournir une information complète et pluraliste ;
  • Abandon de notre rôle de grossiste pour devenir un fournisseur de produits « prêts à publier », notamment sur Internet. Quid dans ce cas de la nécessaire diversité de la presse, assurée normalement par des équipes de journalistes travaillant pour chaque titre ? De plus en plus, l’AFP se positionne en concurrent déloyal des équipes de ses propres clients - une démarche qui est non seulement immorale et anti-sociale mais également suicidaire à terme.

Quant à la notion fumeuse de « buzz » : chacun sait qu’on trouvera toujours, sur Internet, le « buzz » qui correspond à ses propres préoccupations.

Autant dire que SUD préfère de loin le « buzz » syndical aux bourdonnements préfabriqués par une « médiacratie » de plus en plus fascinée par son propre nombril. Attention : la fin du monde approche !

Formation : un budget en trompe-l’oeil

Le CE était appelé à se prononcer sur le projet de budget 2013, qui malgré les affirmations trompeuses de la direction est en très forte baisse. L’astuce a été d’intégrer les dépenses considérables et tout à fait exceptionnelles liées à la formation « Iris » au budget proprement dit, alors qu’il y a un an les deux postes étaient, comme il se doit, traités à part.

Ainsi, si on fait abstraction des 800.000 euros exceptionnels consacrés à la formation « Iris », le budget de la formation est en baisse de pas moins de 45% en 2013, passant de 630.000€ à 344.000€. Parmi les coupes sombres, le poste « langues » passe de 90.000€ en 2012 à 35.000€ en 2013 (-61%) !

Face à ce tour de passe-passe, l’élu SUD a voté contre ; les élus des autres syndicats se sont abstenus.

« Fil DIR » et autres moyens de communication

Chacun peut le constater : alors que le site intranet « ASAP » est pratiquement inutilisable, les outils de travail fournis aux salariés de l’agence tendent à se diversifier, avec de moins en moins de possibilités pour les syndicats de s’adresser à tout le monde. Pour les journalistes en particulier, le déploiement d’Iris se traduit par la disparition de fait de l’ancien « fil DIR ».

Une bonne nouvelle au cours du CE : le directeur-général Rémi Tomaszewski nous a promis une remise à plat de l’ensemble de ces outils, avec - si nous l’avons bien compris - un retour des organisations syndicales à la page d’accueil d’un site intranet enfin convivial.

Sachant que cela fait des années qu’on pose ces questions, SUD s’appliquera à ne pas permettre à la direction d’oublier cette promesse !

En attendant, les salariés qui souhaitent rester au courant des communications de SUD-AFP sont invités à s’abonner à notre liste de diffusion par courriel.

Un élu s’en va, le syndicat reste

Le seul élu SUD au Comité d’entreprise, David Sharp, part à la retraite dans quelques jours. Puisqu’il n’y a pas de suppléant SUD, son mandat échoit à un autre syndicat (le SNJ).

David s’est cependant engagé à rester très présent dans le syndicat, et également dans d’autres structures liées à l’AFP : l’association « ADIAFP » et le site « SOS-AFP ».

En avant pour de nouveaux « buzz » en 2013 !

A lire également sur notre site :

A venir après la trêve des confiseurs : un résumé du rapport Sextant.
Paris, le lundi 17 décembre 2012
SUD-AFP (SUD Culture & Médias Solidaires)