SUD-AFP

Solidaires-Unitaires-Démocratiques à l’Agence France-Presse

Accueil > Communiqués SUD-AFP > Elections au CA : trois bonnes raisons de participer au vote

Elections au CA : trois bonnes raisons de participer au vote

vendredi 6 juin 2014

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

L’élection des deux représentants du personnel au Conseil d’administration (CA) de l’AFP - un journaliste, un "non-journaliste" - a lieu du 10 au 20 juin. SUD vous présente trois bonnes raisons de participer à ce vote.

Tract CA français
Español

1/ Un vote mondial

L’AFP est mondiale, mais ses personnels n’ont pas tous les mêmes droits. L’élection au CA est l’un des rares événements qui symbolisent l’unité du personnel, au niveau international. Car la quasi-totalité des salariés de l’AFP a le droit d’y participer, depuis que l’injuste critère de nationalité a été invalidé par le Conseil constitutionnel en 2011. (Seuls la plupart des CDD et les salariés des services de l’AFP en langue allemande restent exclus de ce scrutin).

Ce droit de vote a été conquis, il faut le défendre, en l’utilisant.

Pour les salariés locaux et les pigistes, la lutte pour de nouveaux droits passe par l’usage du droit de vote.

Pour tous - salariés statut siège ou locaux - élire des représentants combatifs, c’est montrer que nous défendrons nos droits professionnels, sociaux et démocratiques.

2/ Des enjeux importants

Le Conseil d’administration, principale instance de gouvernance de l’AFP, devra prendre d’importantes décisions prochainement. Les principes fondateurs de l’Agence, qui lui ont permis de s’affirmer comme agence de presse mondiale, indépendante des pouvoirs politiques et financiers, sont mis à mal par les projets en cours.

  • La Commission européenne veut imposer au secteur de l’information les règles de la « concurrence libre et non faussée ». Dans cette perspective, elle veut strictement limiter nos missions d’intérêt général dans le temps et dans l’espace, poussant l’AFP à développer ses activités selon une logique de profit et à les filialiser, à l’instar de ses activités sur le « marché » allemand.
  • Les projets du gouvernement français, le rapport du député Michel Francaix et le Plan stratégique 2014-2018 d’Emmanuel Hoog vont dans le même sens. L’externalisation menace les services techniques. Quant à la rédaction, elle se verra bientôt concurrencée par une sous-filiale journalistique "low cost".

Alors que le PDG se félicite de projets qui permettront selon lui de pérenniser les revenus de l’agence, c’est tout le contraire qui se prépare, accompagné d’une grande offensive contre les droits sociaux des salariés.

3/ S’abstenir, c’est abandonner son choix aux autres

Ne nous laissons pas tromper par les belles paroles de M. Hoog. Les menaces sur l’agence et sur les droits de ses personnels sont trop graves pour rester indifférent ou s’abstenir.

L’élection au CA doit être l’occasion d’élire des candidats qui défendent la mission d’intérêt général de l’agence et les intérêts collectifs de l’ensemble du personnel. Pour que nos représentants aient du poids au Conseil d’administration, il faut qu’ils soient bien élus, avec un maximum de voix.

Pour qui voter ?

Chez les journalistes, à chaque élection depuis 2005, c’est le candidat le plus proche de la direction qui l’a emporté, en raison de la division syndicale. A l’élection 2014, Samir Douaihy - qui s’est beaucoup investi dans les luttes pour le statut ou contre l’absurde division de la rédaction parisienne entre le siège et la rue Vivienne - est soutenu par les syndicats CGT, FO et SUD. Il n’a pas d’autre candidat syndical face à lui. C’est une chance historique qu’il faut saisir.

Journalistes, votez Samir Douaihy !

Chez les employés, ouvriers et cadres, les seuls candidats en lice sont deux militants syndicaux. N’en doutons pas : l’un comme l’autre sera du côté des personnels pour défendre le statut et l’unité de l’AFP, et pour s’opposer à l’externalisation du technique. Pour autant, cette élection n’est pas sans intérêt : elle permet aux femmes et aux hommes dans l’administration et dans le technique de choisir entre deux personnalités et deux conceptions du syndicalisme fort différentes. Soutenez le candidat du pluralisme syndical et de l’action unitaire intercatégorielle.

Employés, ouvriers et cadres, votez Benoit Chatorrier !

Profession de foi des candidats soutenus par SUD, en six langues de travail de l’AFP : cliquez ici

Paris, le 6 juin 2014
SUD-AFP (Solidaires – Unitaires – Démocratiques)