SUD-AFP

Solidaires-Unitaires-Démocratiques à l’Agence France-Presse

Accueil > Communiqués SUD-AFP > "Grand accord social" : L’heure de vérité approche (Négo-Info 6)

"Grand accord social" : L’heure de vérité approche (Négo-Info 6)

vendredi 12 juin 2015

Négo-Info 6

La première partie des négociations sur un "Grand accord social" touche à sa fin. Un bilan provisoire est prévu lors d’une dernière rencontre fixée au mardi 16 juin (9h30), avant une réunion bilan, présidée par Emmanuel Hoog, début juillet.

Tract imprimable

Les enjeux pour la direction, pour l’Agence et pour les salariés sont cruciaux. Rappelons-nous : depuis des années, les PDG et leurs équipes dirigeantes soulignaient la nécessité de "moderniser" l’Agence. Pour ce faire, il fallait :

 Donner à l’AFP un plan de développement pluriannuel
 Modifier le modèle économique de l’AFP, pour le rendre compatible avec les règles libérales de la concurrence (contentieux avec Bruxelles)
 "Améliorer" la gouvernance : allonger le mandat du PDG, modifier la composition du CA
 Redéfinir les relations entre l’AFP et l’Etat français
 Trouver une solution pour financer les investissements de l’Agence.

Ce processus de transformation profonde de l’Agence s’est achevé, avec la signature du nouveau Contrat d’objectifs et de moyens (COM). Le PDG Emmanuel Hoog devrait donc avoir toutes les raisons d’être satisfait. Désormais, tout va bien - plus d’excuses ! Sauf que…

PDG aux abois recherche syndicats compréhensifs

Malgré le gel des salaires depuis 2012, l’AFP a fini l’année 2014 avec une perte nette de 2,2 M€ (6,7 M€ en normes comptables françaises). Quant à l’endettement net, il a atteint 54,7 M€.

Pire, les perspectives ne sont pas bonnes. Car le nouveau modèle économique, censé assurer un financement pérenne pour l’AFP, est construit sur du sable mouvant. Ou, plus exactement, sur une double trajectoire fondamentale :

 L’Etat prévoit de réduire ses versements à l’AFP
 Le nouveau modèle ne marchera pas sans sacrifices supplémentaires sur la masse salariale et sur les frais de fonctionnement de l’Agence.

Nous avons cité le texte du COM 2014-2018, dans notre communiqué récent :

Les charges dans leur ensemble "doivent voir leur progression limitée à 1% par an en moyenne". Quant aux charges de personnel, elles "ont progressé de 1,7% par an en moyenne alors que le COM (2008-2013) avait prévu une croissance de 2,84 % par an. Cet effort réel mais encore insuffisant de maîtrise doit se poursuivre et s’amplifier."

Voilà donc le cadrage financier des négociations sociales. La progression de la masse salariale mondiale ne doit pas dépasser 1% par an. La trame "confidentielle" de projet d’accord, avec les modifications "actées" par la direction, que celle-ci a largement diffusée auprès des "managers", ne peut guère laisser de doute : ce texte programme un recul social généralisé. Notamment : une diminution du nombre de jours de repos, l’augmentation des horaires, une dégradation des conditions d’exercice de nos métiers, aucune garantie sur le maintien de notre pouvoir d’achat.

Dans quelques jours, les six syndicats représentatifs à l’AFP - qu’ils aient boycotté les négociations ou non - devront donc annoncer la couleur.
L’heure sera venue pour dire, tous ensemble, NON au Plan Hoog !
Construisons une mobilisation unitaire pour défendre nos droits sociaux !

Comme les personnels des hôpitaux, en lutte, refusons la logique du travailler plus pour gagner moins ! Disons à Emmanuel Hoog :

RTT - Retire Ton Texte !

SUD organisera une réunion-débat ouverte à tous, le mardi 23 juin (13h30, salle syndicale)
SUD-AFP (SUD Culture & Médias Solidaires)