SUD-AFP

Solidaires-Unitaires-Démocratiques à l’Agence France-Presse

Accueil > Communiqués SUD-AFP > Grève à l’AFP : nouveau rendez-vous de lutte en septembre

Grève à l’AFP : nouveau rendez-vous de lutte en septembre

vendredi 17 juillet 2015

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Nous ne lâcherons rien !

Jeudi 16 juillet

15h30
La grève à l’AFP a été suspendue le jeudi 16 juillet à l’issue d’une assemblée générale où les syndicats ont donné rendez-vous au personnel en septembre.

11h21
Communiqué de l’Intersyndicale CGT, SNJ, FO, CFDT, SUD, CFE-CGC

L’ensemble des syndicats de l’AFP (CGT, SNJ, FO, CFDT, SUD, CFE-CGC) constate que le PDG Emmanuel Hoog a tenu ce jeudi matin un comité d’entreprise extraordinaire au cours duquel il a confirmé son intention de dénoncer l’ensemble des accords sociaux en vigueur à l’agence.

Ce comité d’entreprise extraordinaire s’est tenu en l’absence de tous les élus du personnel et sans la signature du secrétaire du CE.

Les six syndicats dénoncent unanimement ce passage en force qui témoigne d’un mépris vis à vis des organisations syndicales et du personnel, à ce moment-là en grève et qui a clairement fait savoir ces derniers jours qu’il refusait la dénonciation des accords.

Par cet acte, le PDG a ouvertement choisi de se couper de l’ensemble des salariés.

Les syndicats appellent à participer à une nouvelle assemblée générale ce jeudi à 14h30 dans la salle des desks au 1er étage de la rue Vivienne.

L’intersyndicale de l’Agence France Presse

Mercredi 15 juillet

18h45
AFP : nouvelle grève de 24 heures à l’appel de 4 syndicats
(Extraits de la dépêche AFP)

Une nouvelle grève de 24 heures à l’Agence France-Presse a été votée mercredi à l’appel de quatre syndicats - CGT, FO, SUD, CFE-CGC -, représentant la majorité du personnel, pour obtenir de la direction qu’elle renonce à la dénonciation des accords sociaux en vigueur lors d’un comité d’entreprise (CE) jeudi matin.

Les services de l’AFP en France étaient en conséquence très perturbés mercredi après-midi, sauf pour l’envoi des alertes et des urgents (et de cette dépêche, note SUD).

Lors d’une assemblée générale (AG), qui a rassemblé environ 200 personnes mercredi, la grève a été approuvée à main levée par une forte majorité, avec une vingtaine de voix contre et une abstention. Les quatre syndicats ont aussi appelé les salariés à se rassembler jeudi matin devant le bureau du PDG Emmanuel Hoog juste avant la tenue du CE.

Le PDG a annoncé début juillet qu’il comptait dénoncer les 117 accords sociaux actuels lors d’un CE extraordinaire, prévu jeudi à 9H30.

Cette annonce surprise avait déclenché un mouvement de grève de trois jours la semaine dernière, de mardi après-midi à vendredi après-midi, qui avait fortement perturbé les services de l’AFP, avant d’être suspendu pendant le week-end prolongé du 14 juillet.

Le SNJ et la CFDT, majoritaires chez les journalistes, s’étaient associés à la grève, mais pour deux jours seulement.

Lors de la grève de la semaine dernière, la direction avait promis "dès 2016, une augmentation salariale générale" et le déblocage "dès septembre 2015 d’une enveloppe de primes et promotions". Ce geste avait conduit le SNJ et la CFDT à suspendre leur mouvement jeudi dernier.

Ces deux syndicats ont appelé ce mercredi à une grève symbolique de deux heures jeudi matin, à partir de l’heure prévue du début du CE, en attendant de connaître les propositions de la direction lors de la prochaine séance de négociations programmée le lundi 20 juillet. (...)

"La direction veut revoir tous les acquis sociaux à la baisse", a déclaré le secrétaire du CE, Philippe Faye (CGT), lors d’une conférence de presse mercredi. "Si la direction dénonce les accords, ce serait une déclaration de guerre au personnel", a ajouté SUD. "En ce cas, nous entrerons dans un rapport de force à partir de septembre", a prévenu un représentant de FO.

Les syndicats dénoncent entre autres un gel des salaires depuis 2012 et la non-application des augmentations du barème SPQN (Syndicat de la presse quotidienne nationale) depuis trois ans, alors qu’il était appliqué depuis des années. La direction est de son côté opposée au maintien de cette référence. Ce litige fait l’objet d’une action des syndicats en justice. (...)


16h42
Un communiqué de l’intersyndicale CGT-FO-SUD-CFE/CGC résume le résultat de l’AG :

- l’intersyndicale appelle le PDG à renoncer à son projet de tenir le 16 juillet un Comité d’entreprise extraordinaire, sans élus, avec un seul point à l’ordre du jour : la dénonciation de l’ensemble des accords sociaux de l’Agence France-Presse.
- l’appel à la grève a été largement approuvé lors d’un vote consultatif à Paris et en province
- l’intersyndicale appelle l’ensemble des salariés à se REUNIR JEUDI MATIN A 9h00 à l’entrée du siège, place de la Bourse, pour accompagner solennellement le secrétaire du CE qui redira au PDG qu’il doit renoncer à la réunion extraordinaire du Comité d’entreprise.
- une nouvelle ASSEMBLEE GENERALE est prévue JEUDI à 14h30 salle des desks, rue Vivienne, pour faire le point.


15h54
"Note-clients
Mouvement de grève : nouvelles perturbations des services de l’AFP en France
PARIS, 15 juil 2015 (AFP) - Les services de l’AFP en France sont de nouveau perturbés mercredi depuis 14H30, et ce pour 24 heures, en raison de l’appel de plusieurs syndicats de l’Agence France-Presse à un mouvement de grève de 24 heures contre la dénonciation par la direction des accords sociaux.
Vous recevrez les alertes et les urgents.
Nous vous prions de nous excuser pour les désagréments occasionnés.
Rédaction en chef"


14h30
Nouvelle assemblée générale, bien suivie, à l’appel de l’intersyndical CGT-FO-SUD-CFE/CGC qui propose de reprendre la grève interrompue le vendredi 10 juillet.

Vendredi 10 juillet

A l’appel de l’intersyndicale CGT-FO-SUD-CGC, la grève est interrompue depuis la fin de l’assemblée générale de vendredi après-midi. Elle reprendra mercredi 15 juillet à 14h30, avec une nouvelle AG du personnel.
Lire le communiqué intersyndical.

Lors d’une consultation interne avant l’intersyndicale de vendredi matin, les adhérents SUD s’étaient unanimement prononcés pour la poursuite de la grève (selon des modalités assouplies : validation des alertes et urgents). Après l’éclatement de l’unité syndicale, le jeudi 9 juillet, il fallait cependant que les syndicats décidés à continuer la lutte créent les conditions d’une reprise unitaire de la grève le mercredi 15 juillet (voir plus haut le communiqué intersyndical).


Jeudi 9 juillet

18h :
La grève reconduite, mais le SNJ et la CFDT appellent à reprendre le travail
Lire le communiqué des syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC, avec vote d’une Motion

16h00
La grève a été reconduite à une large majorité, à l’appel des syndicats CGT, FO, SUD, CGC.
La CFDT et le SNJ ont appelé à "suspendre" le mouvement (cf. communiqué SNJ et communiqué CFDT)


13h07
Communiqué cadres administratifs et techniques
Les différentes délégations des cadres administratifs et techniques ont été alertées sur le fait que la direction a sollicité des cadres pour des actions inhabituelles, visant à « briser la grève » et les plaçant « entre le marteau et l’enclume ».
Elles rappellent que le droit de grève est individuel, non soumis à un quelconque préavis (sauf pour la fonction publique), et caractérisé par une cessation complète du travail. Du coup, pour se protéger contre ces tentatives d’instrumentalisation de la part de la direction, les délégations invitent les personnels non-grévistes soumis à ces pressions ou ces intimidations à rejoindre le mouvement de grève.
Elles appellent les cadres à faire preuve de prudence et de circonspection devant les initiatives parfois inconsidérées de la direction pendant cette période de grève.

Les délégations CGT, FO, SUD et CFE-CGC des cadres administratifs et techniques


10h28
La direction persiste et signe
Dans un communiqué, la direction maintient le cap, en réaffirmant sa position, assaisonnée de la promesse vague d’une hausse générale des salaires ...en 2016. De quel montant ? Mystère !
Alors que nos grilles des salaires datent de la fin 2012 (3ème année de blocage des salaires), la direction promet aussi de débloquer dès septembre 2015 "une enveloppe de primes et promotions".
Belle promesse : socialisation des sacrifices, redistribution individualisée, au choix de la direction !
(Voir le communiqué que SUD a publié le 18 mai : Le triple aveu de la direction)


Mercredi 8 juillet

16h55
Communiqué des syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC :
La grève reconduite par tous les syndicats

Encore plus de monde que la veille à l’assemblée générale du personnel qui s’est réunie ce mercredi pour voter à la quasi-unanimité la reconduite de la grève commencée le 7 juillet.

Tous les syndicats de l’Agence (CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, SNJ et SUD) se sont prononcés en faveur de la poursuite de cette grève.
En province, sur 68 votants, 56 ont voté pour la grève, 7 contre, 5 abstentions.
Les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC de l’AFP appellent le personnel à une NOUVELLE ASSEMBLEE GENERALE le JEUDI 9 juillet à 14h30, toujours dans la salle des desks de la rue Vivienne. Ils appelleront le personnel à RECONDUIRE LA GREVE pour 24 heures et feront de nouvelles propositions pour AMPLIFIER le mouvement et sa visibilité.


VIDEO de l’AG du 8 juillet : Intervention du secrétaire CGT du Comité d’entreprise


12h12
Communiqué des syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC de l’AFP
Le PDG s’entête à vouloir dénoncer les accords sociaux - AG du personnel à 14h30

Emmanuel Hoog a reçu ce matin les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC, mais au lieu de leur annoncer la seule décision sage qui s’impose, il leur a refait son discours LANGUE DE BOIS, confirmant sa volonté de dénoncer l’ensemble des accords sociaux dont bénéficient les salariés statut siège de l’Agence.

A la question, "êtes-vous prêt à retirer la dénonciation des accords sociaux de l’ordre du jour du Comité d’entreprise du 16 juillet, et ainsi suspendre ce conflit social dur qui est préjudiciable pour l’Agence et ses salariés ?", le PDG a clairement répondu : "Non".

NOUVELLE ASSEMBLEE GENERALE
ce MERCREDI 8 juillet à 14h30,

Pour lire le texte intégral de ce communiqué, cliquez ici


Mardi 7 juillet

17h44
Grève largement suivie au desk photo :

FYI - STRIKE IN PARIS
Due to a 24h strike that began in Paris at 12h30 GMT today, the validation of pictures from the desk here in Paris is seriously impacted. A new staff assembly is called fortomorrow 12h30 GMT to decide wether or not to continue the strike.
Paris Photodesk


VIDEO de l’AG du 7 juillet : cliquez ici


16h58
Communiqué des syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC de l’AFP

Affluence record à l’AG du personnel - la grève est largement suivie

L’assemblée générale du personnel, convoquée par les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC ce mardi, a connu une affluence record, avec quelque 250 participants qui ont confirmé, par vote à main levée, l’appel à la grève de 24 heures reconductible (seules 7 voix contre).
Dans les bureaux de province, sur 68 votants, 52 ont voté pour la grève, 12 contre, 4 abstentions. Lire le texte complet


16h45
Marie-George Buffet, députée Front de gauche, ancienne ministre, exprime sa solidarité avec les grévistes : Lire son message


16h11
Médias-presse-note-clients
Mouvement de grève de 24 heures pour les services de l’AFP en France
ATTENTION - A l’attention des rédactions ///

PARIS, 7 juil 2015 (AFP) - Les services de l’AFP sur la France sont fortement perturbés ce mardi en raison d’un mouvement de grève de 24 heures à l’appel des syndicats toutes catégories de l’Agence France-Presse.
Nous vous prions de nous excuser pour les désagréments occasionnés.

Rédaction en chef


11h54
Communiqué CGT-FO-SUD-CGC

La grève commence à 14h30, AG du personnel rue Vivienne

La grève à l’AFP commence à 14h30. Les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC, représentant plus de 62% du personnel statut siège, appellent l’ensemble des salariés travaillant en France à une GREVE TOTALE de 24H, RECONDUCTIBLE, pour demander au PDG Emmanuel Hoog de retirer son projet de dénonciation des 117 accords sociaux et des conventions d’entreprise.

Les salariés présents à Paris sont invités à participer à l’ASSEMBLEE GENERALE du personne à 14h30 au 1er étage de la rue Vivienne.

Les syndicats signataires rappellent que le droit de grève est un droit constitutionnel et que l’appel à la grève relève des prérogatives des syndicats. Un vote consultatif sera toutefois organisé en fin d’AG et dans les bureaux régionaux.
(...)

GREVE TOTALE

En raison de la brutalité de l’attaque sur nos droits sociaux, le mot d’ordre arrêté par les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC est celui d’une GREVE TOTALE, BLOQUANTE. Pour les journalistes, cet appel signifie qu’AUCUNE DEPECHE NE SERA VALIDEE PAR LES GREVISTES, ni alerte, ni urgent.

Parallèlement, les syndicats demandent à être reçus par le PDG.

Les syndicats appellent à une NOUVELLE ASEMBLEE GENERALE le MERCREDI 8 juillet à 14h30, toujours dans la salle des desks de la rue Vivienne, pour faire le point et décider de l’éventuelle poursuite du mouvement.

JOURNALISTES, PERSONNELS ADMINISTRATIFS ET TECHNIQUES, TOUS EN GREVE POUR DEFENDRE NOS DROITS SOCIAUX !

Paris, le 7 juillet 2015
Les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC de l’AFP