SUD-AFP

Solidaires-Unitaires-Démocratiques à l’Agence France-Presse

Accueil > Communiqués SUD-AFP > Bon sang, mais pourquoi travailler encore plus ?

Bon sang, mais pourquoi travailler encore plus ?

jeudi 7 avril 2016

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Voici les conclusions d’un "4-pages" SUD qui fait le point sur la renégociation des accords sociaux à l’AFP et explique que les problèmes de financement de l’agence ne sont pas dus aux avantages sociaux des salariés mais aux choix politiques et économiques du gouvernement français :

Texte intégral du 4-pages

Cartes sur table, M. Hoog !

Tout indique que le Plan Hoog vise à faire payer au personnel de l’AFP le coût du désengagement de l’Etat. Et que nous sommes entrés dans une spirale infernale où tout nouvel effort du personnel sera effacé par la réduction des subventions publiques versées à l’agence.

C’est pourquoi il est essentiel que le PDG revienne lui-même dans la négociation sociale, pour enfin répondre aux questions que tout le monde est en droit de se poser :

  • Quels sont les gains financiers escomptés par les différentes mesures d’économies, et notamment l’augmentation du temps de travail, auxquelles il veut aboutir via le « Grand accord » censé se substituer aux 117 accords sociaux dénoncés en 2015 ?
  • Quel est le montant annuel des sommes qui échappent à l’AFP parce que le gouvernement a décidé de ne pas compenser à 100% le surcoût de la mission d’intérêt général ?
  • Est-il envisagé de régulariser la « dette sociale », due au non-respect des règles fiscales et des lois, autrement qu’en déshabillant Pierre pour habiller Paul ?
  • Quelle perspective de sortie de crise peut offrir la direction ? Ne faut-il pas craindre qu’après le Plan Hoog-1, un nouveau plan d’économies soit présenté comme inévitable ?

Sans réponses à ces questions, la négociation du « Grand accord » restera entachée par l’absence de sincérité.

Au moment où des milliers de salariés et de jeunes se battent pour la défense du Code du travail, il est évident que le sort de l’AFP est étroitement lié à la politique d’austérité du gouvernement : réduction de la dépense publique, casse des droits sociaux pour améliorer la compétitivité des entreprises face au dumping social sur les marchés mondiaux...

Face à cette offensive de régression sociale, les salariés de l’AFP sont directement concernés par les mobilisations interprofessionnelles en cours.

A l’AFP comme partout, battons-nous pour d’autres choix !

  • Contre la politique d’austérité !
  • Retrait de la loi El Khomri !
  • Halte à la fraude fiscale, pas de cadeaux aux patrons du CAC-40 et à leurs actionnaires !
  • Pour une autre répartition des richesses !
  • Pour des embauches ; réduction du temps de travail à 32 heures pour tous !

Paris, le 7 avril 2016
SUD-AFP (Solidaires-Unitaires-Démocratiques)