SUD-AFP

Solidaires-Unitaires-Démocratiques à l’Agence France-Presse

Accueil > Textes intersyndicaux > Licenciement d’un salarié de la DSI !

Licenciement d’un salarié de la DSI !

mercredi 6 avril 2022

Les organisations syndicales ont appris le licenciement brutal et soudain d’un de leur collègue de la DSI. Le salarié licencié est arrivé à l’agence en juillet 2019 au service Front office métier. La direction lui reproche des retards de livraison sur un projet et un problème de communication entre sa hiérarchie et lui. Le salarié s’en est largement expliqué lors de son entretien préalable et malgré tout la direction n’en a pas du tout tenu compte. Elle a préféré le licencier directement sans même envisager une médiation avec son encadrement ni aucune autre solution alternative.

La direction n’a aucunement tenu compte du contexte lié à la réorganisation de la DSI qui a pris effet début 2020, juste avant la pandémie. D’autre part, cette pandémie a mis tout le monde à l’épreuve et a considérablement compliqué les relations de travail, avec des situtations conflictuelles d’autant plus difficiles à résoudre.

Le salarié avait de bonnes relations avec ses collègues c’est pourquoi nous sommes particulièrement choqués par ce licenciement dans la mesure où tout se passait bien en dehors d’un projet particulier, qui semble poser d’autres problèmes par ailleurs.

Cette façon de faire, qui ne tient pas compte du facteur humain dans cette période difficile, nous surprend et nous inquiète fortement pour l’avenir des salariés de l’agence et nous craignons par ailleurs que cette situation, incompréhensible et brutale, ait des impacts dommageables sur l’ambiance de travail des salariés de la DSI. Dans pareil cas il y a toujours eu une graduation des sanctions et en tout état de cause une tentative de médiation entre le salarié et son encadrement, ce qui n’a pas été le cas.

Pour procéder à ce licenciement, la Direction des ressources humaines n’a pas tenu compte des arguments du salarié et n’a écouté que les éléments à charge de son encadrement.

Les organisations syndicales resteront vigilantes et appellent l’ensemble des salariés à en faire autant pour que pareille situation ne se reproduise pas.

CGT, SNJ, SUD, FO, CFE-CGC, et CFDT toutes catégories
le 06.04.2022