SUD-AFP

Solidaires-Unitaires-Démocratiques à l’Agence France-Presse

Accueil > Communiqués SUD-AFP > Dérives de la "pipolisation" : Et si l’on revenait au journalisme d’agence (...)

Dérives de la "pipolisation" : Et si l’on revenait au journalisme d’agence ?

jeudi 3 janvier 2008

Nouvelle étape d’une longue série de dérives : l’AFP a dû annuler une dépêche du bureau de Londres intitulée « Sur le Net, Bilawal Bhutto "le sexy" a déjà son fan-club ».

« Cette information contenait des déclarations tirées d’une page du site de socialisation Facebook qui s’est révélée être un canular », selon une note d’annulation anonymement signée « AFP » et envoyée aux clients 2 jours après la diffusion de cette dépêche « insolite ».

Pour SUD, cette note d’annulation ne touche pas le fond du problème : vérifée ou pas, cette « information » n’aurait jamais dû figurer dans le service d’une agence de presse sérieuse.

Et si, au lieu de traiter l’institutionnel et la politique comme des « faits divers », en cédant à la mode de la « pipolisation », on revenait tout simplement au journalisme d’agence  ?

Paris, le 3 janvier 2008
SUD-AFP (SUD Culture Solidaires)

Ci-après la dépêche annulée, suivie de la note d’annulation :

Pakistan-attentat-Bhutto-insolite
Sur le Net, Bilawal Bhutto "le sexy" a déjà son fan-club
=(PHOTO)=

LONDRES, 1 jan 2008 (AFP) - Bilawal Bhutto, catapulté dimanche à la tête du premier parti de l’opposition pakistanaise après l’assassinat jeudi de sa mère Benazir, a déjà un fan club sur le site de socialisation Facebook mais ce dernier s’intéresse davantage à son côté "sexy" qu’à ses talents de politicien.

"Mon Dieu qu’il est mignon", s’enthousiasme une fan sur un nouveau groupe récemment apparu sur Facebook et intitulé "Ne tuons pas Bilawal Bhutto, il est trop sexy, ok ?". "Mon Dieu, je suis entièrement d’accord. Il est tellement sexy", ajoute une autre membre du groupe, qui en compte pour l’instant 48.

Bilawal Bhutto Zardari, 19 ans, a été intronisé dimanche président du Parti du peuple pakistanais (PPP), après l’assassinat de sa mère, l’ex-Premier ministre pakistanais Benazir Bhutto.

Etudiant en sciences politiques à Oxford (centre-ouest), Bilawal se décrit sur Facebook comme un "libéral". "L’extrémisme islamiste, qu’est-ce que c’est ? C’est adhérer strictement à une interprétation particulière d’une loi islamique du septième siècle, telle que l’a pratiquée le prophète Mahomet. Et quand je dis +adhérer strictement", je ne plaisante pas", écrit Bilawal.

L’étudiant, qui doit reprendre les cours à Oxford ce mois-ci, cite parmi ses loisirs le cricket, la natation, le squash et le tir. "Les Simpsons" sont son émission télévisée préférée et Michael Moore et Quentin Tarantino ses réalisateurs favoris.

Le tout nouveau successeur de la dynastie Bhutto affectionne également les soirées étudiantes, si l’on en croit le quotidien The Guardian qui publie mardi une photo de Bilawal déguisé en diable à cornes et trident rouges à l’occasion de Halloween.

(dépêche validée le 1er janvier 2008 à 16h25)
+++

Pakistan-attentat-Bhutto-insolite,ANNULATION
ANNULATION : Sur le Net, Bilawal Bhutto "le sexy" a déjà son fan-club

LONDRES, 3 jan 2008 (AFP) - Merci annuler notre dépêche Pakistan-attentat-Bhutto-insolite, diffusée le 1er janvier, intitulée Sur le Net, Bilawal Bhutto "le sexy" a déjà son fan-club. Cette information contenait des déclarations tirées d’une page du site de socialisation Facebook qui s’est révélée être un canular.
Afp

(note validée le 3 janvier 2008 à 11h26)