SUD-AFP

Solidaires-Unitaires-Démocratiques à l’Agence France-Presse

Accueil > Communiqués SUD-AFP > Grandes manoeuvres autour de la couverture sportive

Grandes manoeuvres autour de la couverture sportive

mercredi 23 février 2011

De nombreux journalistes, employés, CLP en province et au siège directement concernés !

Ce tract en version imprimable (pdf)
 
Le Sport fait partie des 14 « chantiers prioritaires » pour la stratégie de la Direction. Un grand chamboulement semble être mis en marche, car il s’agirait, selon la Direction, de « capitaliser et renforcer nos points forts », dont le Sport ferait partie et où il figurerait en bonne place.

Visiblement, la Direction pense pouvoir booster le chiffre d’affaires de l’AFP autour du Sport : multimédia, vidéos sports, banques de données sportives... Malheureusement on a fortement l’impression que le tout se fera non pas en renforçant nos équipes mais plutôt par le biais de partenariats et de restructurations qui détruiront des emplois et mettront en cause notre indépendance.

Dans l’opacité à laquelle cette Direction nous a habitués, les pièces du puzzle sont mises en place, sans information du personnel et sans consultation de ses représentants. La nomination à la tête du département Sport de responsables venant d’autres horizons que l’information sportive a déjà suscité beaucoup de craintes.

L’implantation hâtive du multimédia au Desk Sport, selon le « modèle » déjà éprouvé - et fortement critiqué - du Desk Afrique, constitue un nouvel exemple de la politique du fait accompli. Quelles sont les prochaines étapes ?

La Direction a levé vendredi dernier (18 février), dans le cadre des négociations sur la précarité, le voile sur un autre aspect du « chantier Sport » : celui de la possible réorganisation de la production d’informations sportives dans l’hexagone.

Le directeur responsable des bureaux de province, Yves Gacon, a souligné que le Sport représentait 40% du montant des piges texte en France. Or, selon lui, la moitié de ces informations concerne des résultats sportifs « sans apport rédactionnel ».

Il a ajouté que la Direction allait étudier si l’AFP pouvait traiter ces informations directement « à partir de Paris » (comme c’est déjà le cas pour certains résultats que l’AFP récupère grâce à des partenariats avec des fournisseurs spécialisés).

Une telle réorganisation concernerait directement de nombreux CLP (correspondants locaux de presse = informateurs sans carte de presse), pigistes, assistants de rédaction, journalistes en CDI, en province et à Paris.

Elle modifierait de façon considérable le travail des bureaux de province et couperait de nombreux pigistes et CLP de leurs ressources AFP : un « gisement d’économies potentielles » représentant jusqu’à la moitié des piges en question, soit 20% du budget total des piges texte !

Selon les chiffres fournis (enfin) par la direction dans le cadre des négociations en cours, l’AFP emploie quelque 460 pigistes et 47 CLP en France. 
 
La Direction admet que la situation de nombreux pigistes s’est détériorée, du fait essentiellement - selon elle - de la diminution du volume de piges pour d’autres médias que l’AFP. Le projet concernant le Sport constitue pour beaucoup d’entre eux une très mauvaise nouvelle.

En ce qui concerne les correspondants locaux de presse, la Direction a jusqu’à présent refusé de nous donner, dans le cadre des négociations sur la précarité, des précisions. Pour l’instant nous n’avons donc pas le moyen de vérifier combien de CLP sont des précaires. Par contre, l’idée que toutes ces personnes seraient, comme l’a laissé entendre un directeur, d’aimables retraités pour qui les piges de l’AFP ne constituent que de l’argent de poche sans véritable importance nous semble pour le moins improbable.

« Chantier Sport » : réagissez !

Que l’AFP se modernise et étudie la suppression de dépenses inutiles pour améliorer la qualité des informations est dans l’abstrait une bonne chose. Mais cette modernisation doit se faire dans la transparence, avec la présentation d’un projet pertinent et dans la concertation avec les personnels concernés et leurs représentants.

Elle doit également se faire dans le respect du statut et de l’indépendance de l’AFP, qui nous obligent à maintenir un véritable réseau physique de correspondants à travers la France, y compris pour la couverture des événements sportifs.

Quelles seraient les conséquences rédactionnelles et sociales d’une réorganisation de la collecte des résultats sportifs en France ? Voilà l’une des nombreuses questions que l’on doit se poser autour du « chantier Sport » mis en oeuvre par la direction !
 
Sans attendre que la Direction précise ses projets, nous vous appelons à réagir, en envoyant vos commentaires à sudafp@orange.fr ou à l’adresse de l’Intersyndicale : inter@afp.com (cette adresse ne fonctionne que pour les envois à partir d’adresses se terminant en @afp.com).
 
Paris, le mercredi 23 février 2011
SUD-AFP (SUD Culture & Médias Solidaires)
 
Voir aussi notre précédent communiqué :
-Négociations sur la précarité : Les masques tombent