SUD-AFP

Solidaires-Unitaires-Démocratiques à l’Agence France-Presse

Accueil > Communiqués SUD-AFP > Négociation sociale : Quelle comédie, M. Hoog ! (Négo-info 3)

Négociation sociale : Quelle comédie, M. Hoog ! (Négo-info 3)

lundi 13 avril 2015

Négo-Info 3

Que ce soit pour améliorer son CV dans la cadre de sa mobilité professionnelle, ou pour montrer sa capacité à organiser le dialogue social afin d’obtenir enfin la signature du Contrat d’objectifs et de moyens, le PDG de l’AFP doit à tout prix pouvoir se prévaloir du fait que des négociations sont en cours et que le climat est A-PAI-SÉ.

Tract imprimable

Tout est dans la communication, peu importe le contenu. Le déroulement de la réunion du 8 avril l’a une nouvelle fois démontré. Car les négociateurs qu’Emmanuel Hoog a mandatés (notamment le DG, le DRH et la Directrice de la Rédaction) sont venus avec des documents creux :

La trame d’un grand accord, censé se substituer à l’ensemble des accords et usages en vigueur ? - "Une blague" , selon un juriste consulté par SUD.
Le tableau comparatif présenté par la direction, à la demande des syndicats, pour faire l’inventaire des nos droits collectifs actuels ? - "D’aucune utilité" , selon la CFDT. Constat partagé par SUD.

Malgré ces fortes réserves et nos protestations, la direction a forcé l’allure et entamé l’examen article par article de son projet de texte de 50 pages, avec le soutien du SNJ, lui aussi pressé de parvenir à un accord. Résultat : au bout de 3 heures de discussion, les 15 premières pages du document étaient déjà passées en revue.

Préambule, affichage de postes, recrutement, embauche, contrat de travail, période d’essai, prime d’ancienneté, congés d’ancienneté… : tout a été balayé à la vitesse grand V. Quant aux droits des salariés locaux et des pigistes, ils seront mis en annexe (c’est dire qu’ils risquent de rester une nouvelle fois au bord du chemin). SUD aura des remarques critiques ? Envoyez-les par mail, mais dès la prochaine réunion on passera aux étapes suivantes, à commencer par les parcours professionnels !

Si l’on peut facilement voir l’intérêt du PDG d’aller vite, on a plus de mal à comprendre cette précipitation de la part d’élus du personnel. Car notre double tutelle - la Commission européenne et le gouvernement français - a déjà fixé le cadre économique du futur accord : la maîtrise de la masse salariale. Et la direction en a annoncé la traduction sociale : 2015 sera la 3ème année consécutive de gel des salaires. Il y aura juste quelques miettes, à la tête du client, lors de primes et promotions au 2ème semestre. A part cela : "Travailler plus pour gagner moins", suppressions de postes, délocalisations... [1]

Le calendrier est désormais fixé : prochaines réunions les 6 et 20 mai et le 4 juin, afin de pouvoir tenir la réunion bilan le 11 juin. Un bilan qui promet d’être désastreux du point de vue de l’un des principaux objectifs affichés par la direction : la sécurisation juridique des relations sociales, pour éviter des contentieux. Car tout indique que cet accord - si accord il y a - sera un accord bâclé, qui sera contesté de toutes parts, à commencer par les trois syndicats qui aujourd’hui boycottent les négociations. (Ce qui ne dérange personne : ni la direction ni le "premier syndicat de la rédaction" qui semble déjà s’inscrire dans la logique de recul social, mais qui dira : "Nous avons limité les dégâts").

Au moment où les acquis sociaux sont massivement remis en cause, il serait illusoire de croire que les seules batailles juridiques puissent nous préserver de cette régression sociale généralisée. C’est pourquoi nous étions dans la rue le 9 avril, aux côtés des grévistes de Radio France et de milliers d’autres travailleurs, pour manifester contre l’austérité. C’est pourquoi nous nous battons, sans attendre, pour préserver les droits qui sont d’ores et déjà attaqués, comme l’indemnité fin de carrière des employé-e-s et ouvriers de l’AFP. C’est pourquoi nous œuvrons constamment pour encourager la mobilisation du personnel et construire un rapport de force plus favorable.

SUD transmettra aux négociateurs ses remarques et ses propositions sur l’ensemble des sujets qui ont été abordés le 8 avril, et présentera à la direction une série de demandes précises, auxquelles nous espérons obtenir un début de réponse à la prochaine réunion, le 6 mai.

  • N’hésitez pas à nous faire part de vos craintes, critiques, propositions !
  • Seul un mouvement social d’ampleur permettra d’arrêter le recul social.
  • Engagez-vous à nos côtés, adhérez à SUD !

13 avril 2015 - SUD-AFP - contact@sud-afp.org - Twitter : @SUDAFP


[1Détails du projet (notamment suppression de RTT) : voir notre Négo-Info 1