SUD-AFP

Solidaires-Unitaires-Démocratiques à l’Agence France-Presse

Accueil > Communiqués SUD-AFP > Emmanuel Hoog au CE : "la modification du statut n’est pas d’actualité pour (...)

Emmanuel Hoog au CE : "la modification du statut n’est pas d’actualité pour moi"

vendredi 21 mai 2010

Le jeudi 20 mai, Emmanuel Hoog a présidé son premier Comité d’entreprise à l’AFP.

Voici quelques points évoqués lors de cette réunion, qui a marqué un net changement de ton par rapport au prédécesseur de M. Hoog.

Le PDG a répété qu’il n’était pas arrivé chez nous avec une feuille de route et a ajouté qu’une modification du statut, que ce soit sous la forme envisagée par Pierre Louette ou celle proposée dans le rapport Pigeat, "n’est pas d’actualité pour moi."

Sur ses propres projets pour l’AFP, "je m’exprimerai dans les prochaines semaines... avant les vacances", nous a-t-il dit à nouveau. "Je suis dans un état de liberté."

Sur les salaires, le PDG a établi un rapport direct entre les négociations annuelles menées par les patrons de la presse nationale - qui déterminent la grille appliquée à nos salaires "statut de siège" - et la question des primes et promotions annuelles.

Sachant qu’une nouvelle séance de négociations est prévue entre les syndicats et la presse nationale d’ici à la fin du mois, M. Hoog a dit qu’il en attendrait le résultat avant de prendre une décision sur les primes et promotions annuelles. "C’est le même argent, la même masse salariale, le même chéquier", a-t-il déclaré.

Rappelons que les salaires de la presse nationale sont bloqués depuis 2008. D’où une perte de pouvoir d’achat évidente.

Questionné sur l’éventualité d’un nouveau plan de départs pour les "seniors", M. Hoog a laissé entendre qu’il n’y en aurait pas et qu’il fallait se faire à l’idée que l’époque des départs anticipés était révolue.

Sur le déménagement rue Vivienne, qui avait déjà fait l’objet d’une réunion entre la commission économique du CE et la direction, les élus ont suggéré que la direction devrait démontrer qu’il n’y avait pas de possibilité de rapprocher les métiers de l’agence à l’intérieur de l’immeuble du siège.

Selon plusieurs élus, il y aurait la possibilité de créer un ensemble production + édition au coeur de notre immeuble historique, comprenant notamment la partie centrale des 2ème, 3ème et 4ème étages.

Les locaux de la rue Vivienne pourraient utilement accueillir certains services qui sont moins dépendants par rapport à la rédaction généraliste : par exemple la marketing, les commerciaux ou le Service des sports.

Emmanuel Hoog a dit que pour lui la question du déménagement "n’est pas un problème fermé." Face aux inquiétudes exprimées par plusieurs élus et représentants syndicaux, il a souligné qu’il n’avait "pas de volonté de réduire les effectifs". Et il s’est dit "assez sensible sur les problèmes des personnels non-journalistes."

Concernant le vote qui a eu lieu au CE il y a un an, M. Hoog a précisé que pour lui, les élus du CE qui avaient alors émis un vote positif "ont voté pour le bail, et pas pour le projet" de déménagement en tant que tel.

Une nouvelle réunion de la Commission économique doit avoir lieu sur cette question dans les jours qui viennent.

Par ailleurs, le directeur de l’information, Philippe Massonnet a démenti des rumeurs concernant un projet de fermeture du Desk économique.

David Sharp (élu au CE),
Claus Tulatz (représentant syndical SUD-AFP)

Le vendredi 21 mai 2010